Hélice auto-orientable JPROP

 

Un hélice du tonnerre !

 

Grâce a 2 amis (si si ça existe ! Merci Gérard, merci André ! )

j'ai pu changer ma tripale fixe de 16 pouces, par une JPROP tripale, auto-orientable, à pas réglable facilement y compris sous l'eau et à mise en drapeau automatique : en quelque sorte, le must de l'hélice.

 

Le pas est le même en marche avant qu'en marche arrière : attention au coup de reverse pour casser l'ère, on se retrouve vite en marche arrière.

Le gain au moteur est conséquent : à 2500 T/mn la vitesse affichée au speedo (un peu pessimiste) est de 6,3 Knts  au lieu de 5 Knts avec la tripale fixe.

Il me reste à faire les comparatifs sous voiles, mais ce sera un peu plus délicat ! ! !

Voici cette hélice en cours de montage :

 

 

  Je me suis posé beaucoup de questions avant le montage : elle présentait un fonctionnement un peu dur (elle n'avait pas servi depuis plusieurs années), faut-il la démonter pour nettoyer les roulements comme pour un winch ? où trouver la graisse spécifiques recommandée par le fabricant (j'avais la notice d'origine)? quel pas adapter à mon bateau? où trouver l'anode adaptée à cette hélice? etc etc . . .

En fait, c'est très simple : il suffit de s'adresser à l'importateur de ce produit. Je l'ai contacté par téléphone et son accueil fut fabuleux : il a pris le temps de m'écouter d'abord, puis de m'expliquer longuement tout en s'assurant que j'avais bien compris. Il a répondu à toutes mes questions, avec compétence.

Je l'ai également contacté par mail : réponse immédiate et toujours avec autant de gentillesse et de professionalisme.


C'est assez rare de nos jours, un professionnel, un vrai, qui connait son métier (et qui apparemment l'aime) capable de prendre le temps de vous répondre complétement et même de s'enquérir de la suite de vos opérations, aussi, je voulais le remercier encore une fois publiquement par l'intermédiaire de mon site.

 

PRONAUTIQUE


Jean-Michel ARNAUD 

Ingénieur - Expert Maritime 

T: +33(0)9 51 15 86 36 ou  +33(0)6 84 54 41 05 

F: +33(0)9 56 15 86 36 

jmarnaud@Pronautique.fr 

www.Pronautique.fr

 

EXPERTISES MARITIMES 

Hélices JPROP à mise en drapeau automatique avec réglage du pas en plongée. 

MAGICWINCH : manivelle de winch électrique de forte puissance.

COUPE ORINS F. DELOT 

MPI ANCRES  BRAKE , TOPGARD et  BOSSOIRS

 

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

 

 

COMPLEMENTS D' INFOS

 

GAIN DE VITESSE SOUS VOILES

 

Après avoir parcouru 1 617 Nm cet été, le bilan est sans appel :

 

Le gain de vitesse obtenu avec l' hélice JPROP est supérieur à 1 Noeud en moyenne.


 1 - à faible vitesse, le gain est faible (environ 0.25 Knt)

 2 - aux alentours de 4 - 5 Knts, le gain est d'environ 1 Knt

 3 - et vers 7 - 8 Knts, je gagne près de 2 Knts

 

tout cela par rapport à mon ancienne tripale fixe, qui avait la fâcheuse tendance à augmenter sa résistance proportionnellement à la vitesse du bateau, ce qui en fait est tout à fait normal, compte tenu des lois mathématiques affèrentes à ce genre de problématique ( tiens, j'ai l'impression de devenir intelligent ! ! ! )

 

 

 

INSTALLATION DE L' HELICE

 

Pour remettre en service cette hélice qui n'avait pas servi depuis deux ans et sur les conseils de JM ARNAUD, je l'ai tout d'abord plongée dans l'eau douce pendant plusieurs jours et, comme pour dessaler la morue, j'ai changé l'eau plusieurs fois, en remuant les nageoires, pardon, les pales !

 

Ensuite, je l'ai copieusement graissée (avec le graisseur livré avec l'hélice et de la graisse neuve) jusqu' à "disparition" des traces de la vieille graisse et apparition de la nouvelle, tout en manipulant les pales dans tous les sens.

 

Puis j'ai effectué de nombreuses (très nombreuses) rotations de l'ensemble en faisant bien travailler l'inversion des pales, jusqu' à ce que le mouvement soit fluide et sans résistance autre que les frottements internes normaux des engrenages.

 

Pour tester le résultat, j'ai fixé l'hélice sur un vieil arbre de récupération,  plongé le tout dans une grande bassine d'eau, et simulé à la main, une rotation moteur.

L'ensemble fonctionnait parfaitement : inversion rapide des pales (en deux tours) alors que la rotation manuelle de l'arbre n'est pas rapide, elle !

 

 

 

PRECONISATIONS

 

 1 - Lors de l'utilisation sous voile, il est IMPERATIF de bloquer l'hélice, en positionnant l'inverseur du moteur sur "ARRIERE" ou "AVANT"

      Faute de quoi, en position neutre, l'hélice va s'orienter d'elle même (elle est conçue pour ça ) et entrainer l'arbre d'hélice, pour rien, si ce n'est provoquer  des usures prématurées sur les paliers et principalement, sur le presse-étoupe.

 

 

 2 - Bien surveiller l'anode en bout d'hélice en plus de l'anode fixée sur l'arbre.

 


 

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site